logo infodyslexie

L'invention de l'écriture est liée à la sédentarisation de l'espèce humaine à la fin de la dernière période glaciaire il y a quelques 10.000 ans.

La planète se réchauffe, donnant ainsi à nos ancêtres de vastes espaces bien arrosés et chauds, propices à la cueillette puis la culture du blé, des légumes, des fruits. Le principal théâtre de ces changements se situe en Mésopotamie (l'actuelle Irak).

Ajoutez à ceci la domestication de certaines espèces animales et l'invention de l'irrigation, et quelques maisons apparaissent, puis de petits villages et ensuite des centres urbains de plus en plus importants.

Se pose alors un nouveau problème. Les échanges commerciaux se font de plus en plus nombreux, avec plus d'agriculteurs, plus de transporteurs, de marchants, plus d'acheteurs. Et il faut conserver une trace de tous ces échanges, ce qui finit par dépasser les capacités de la seule mémoire humaine.

Tablette Babylonienne

Il y a environ 5600 ans, une personne de génie a alors l'idée de conserver la trace de tous ces échanges sur des rouleaux puis des tablettes d'argile. En faisant une marque pour chaque sac de blé, pour chaque mouton, il devient possible d'enregistrer toutes ces transactions.

L'écriture était née. 

Près de 1000 ans plus tard, toujours en Mésopotamie, une histoire traditionnelle transmise oralement devient le premier roman connu aujourd'hui à être écrit. C'est l'épopée de Gilgamesh, racontant l'histoire de ce roi dans l'antique Sumer.

Le point important ici est que au cours de ces 1000 ans, l'écriture est passée d'une représentation du concret (des sacs de blé, des moutons) à une représentation de l'abstrait (l'histoire, les sentiments, les rivalités...)

Il a donc été nécessaire d'introduire de nouveaux symboles pour représenter toutes ces choses que l'on ne peut pas voir ni toucher. Et c'est justement ici que se situe la difficulté de la dyslexie...

 



Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à en écrire un...
Il faut être connecté pour pouvoir poster un commentaire.