logo infodyslexie

La désorientation peut être dangereuse

Il n'y a pas de bon ou mauvais dans l'absolu à être orienté, de la même manière, la désorientation peut être une bonne chose ou peut être dangereuse. La différence est seulement une question de circonstances.

Pour vous qui avez lu mes autres pages, vous savez déjà qu'il est nécessaire d'être orienté pour la lecture, l'écriture, les mathématiques et toutes les matières dites scolaires. Dans ces cas, la conséquence d'une désorientation est de ne pas comprendre ou réussir notre activité et de risquer la frustration et la perte de l'estime de soi.

"Elle va marcher beaucoup moins bien !"

Mais il existe d'autres domaines dans la vie de tous les jours dans lesquels il est absolument indispensable d'être bien orienté et attentif. Depuis que je connais la méthode Davis, je fais particulièrement attention à mon orientation lorsque j'utilise certains outils, comme la scie circulaire par exemple. Une désorientation avec un tel outil, tout comme avec un couteau de cuisine, peut donner des résultats catastrophiques.

Le week-end dernier, j'ai eu la malchance de croiser une jeune mère qui, par sa désorientation à un moment pas approprié, a causé un un drame, heureusement limité aux voitures sans toucher les personnes dont le bébé assis à l'arrière de son véhicule.

Ayant partiellement reconstitué la situation, je suppose que bébé était fatigué, criait de faim et/ou de sommeil comme il est courant en fin de journée. La conductrice s'était visiblement trompée de route pour rentrer à la maison et cherchait son chemin, arrêtée sur le bord de la route. Et au vu de l'attitude du couple après l'accident, j'ai aussi un doute sur sa bonne entente avant.

"Qu'est-ce que je vais devenir, moi ?" "Hé bien un piéton voilà !"

Bref, quand j'arrivais tranquillement à une dizaine de mètres de la voiture arrêtée, elle a brusquement démarré, traversé la route afin de faire demi-tour.

Je n'ai eu que le temps de tenter d'éviter la voiture en travers. Malheureusement pas assez vite pour éviter la casse, mais j'ai au moins évité de percuter l'autre voiture de plein fouet, limitant ainsi les dégâts humains.

Un dixième de secondes d'inattention, de désorientation, ont suffit !

Tout comme l'orientation, il y a des moments appropriés pour la désorientation, et d'autres non...

 



Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à en écrire un...
Il faut être connecté pour pouvoir poster un commentaire.